Share 0
Share
A- A A+

Dieu a-t-il créé la vie sur d’autres planètes?

Sinon pourquoi l’univers est-il si grand?

par
traduit par Raymond et Noëlle Stutz

[Introduction ajoutée en novembre 2009 :
Nous avons reçu de nombreuses demandes de renseignements du monde entier sur la question, après que Gary Bates, notre PDG de CMI-USA, fut cité sur la chaîne télévisée CNN il y a quelques jours. À la suite de cette récente histoire, nous republions l’article suivant de Gary (auteur du livre créationniste classique Alien Intrusion: UFOs and the Evolution Connection, Intrusion des extraterrestres : Les OVNIS et le lien avec la théorie de l’évolution) qui sera d’un grand intérêt pour vous et qui vous aidera à mieux comprendre ce phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur.]

Beaucoup de gens, chrétiens ou non, ont des problèmes avec l’idée que la terre est la seule planète habitée dans ce vaste univers. En somme, y a-t-il de la vie sur d’autres planètes?

stockxpert 5608moon

Ceux qui croient que la vie a évolué sur la terre estiment généralement que c’est un “fait” virtuel que la vie a évolué sur d’innombrables autres planètes. La découverte de la vie sur d’autres planètes serait alors considérée comme une confirmation de leur croyance en la théorie de l’évolution.

Même de nombreux chrétiens pensent que “Dieu doit avoir créé la vie ailleurs, sinon ce vaste univers serait un terrible gaspillage d’espace”. Selon mon expérience, cela semble être la principale raison pour laquelle les gens pensent qu’il doit y avoir une autre vie “ailleurs”. Cependant, notre pensée devrait être basée sur ce que Dieu a dit qu’il a fait (révélé dans la Bible), et non pas sur ce que nous pensons qu’il aurait fait, devrait avoir fait ou aurait pu faire.

Tout d’abord, puisque Dieu est celui qui a créé l’univers, cet univers ne peut guère être “grand” à ses yeux. Les humains sont en lutte devant cette immensité parce que notre compréhension est limitée aux dimensions créées de notre espace-temps dans lesquelles nous existons, et c’est hallucinant d’essayer de comprendre des choses qui dépassent notre existence dimensionnelle. La dimension n’est relative qu’à nous en tant qu’habitants de cet univers. Et la dimension et le temps sont quelque peu liés. Étant donné que l’univers est grand pour nous, nous évaluons par exemple le temps qu’il nous faudrait pour voyager à travers lui. Mais le temps lui-même a commencé avec la création de l’univers physique, alors comment pouvons-nous comprendre ce qu’est l’éternité ou ce qu’elle pourrait être? Qu’est-ce qu’il y avait “avant” l’univers? De même, comment pouvons-nous imaginer combien Dieu est “grand”? Nous ne pouvons pas utiliser un étalon pour le mesurer, car celui-ci serait fait des atomes mêmes qu’il a également créés. En voici une illustration : on vous demande de construire une petite maison et vous le faites. Ensuite, on vous demande de construire une grande maison. Dans notre espace-temps, pour pouvoir construire cette plus grande maison, il faudrait plus d’efforts et plus de temps. Est-il plus difficile ou plus long pour Dieu de construire un grand univers plutôt qu’un plus petit (selon notre estimation de ce qui est grand ou petit, bien entendu)? Bien sûr que non, car Dieu n’est pas lié par le temps ni par l’espace (qu’il a créés). Ésaïe 40:28 dit : “C’est le Dieu d’éternité, l’Éternel, qui a créé les extrémités de la terre; il ne se fatigue point, il ne se lasse point.”

Nous sommes impressionnés, comme il se doit, par le fait que Dieu a fait des milliards de galaxies contenant des milliards d’étoiles, car c’est l’une des raisons pour lesquelles il les a créées. Mais comme nous venons de dire, la taille n’est pas un problème pour Dieu. Les étoiles sont des structures relativement simples, car elles ne sont que de grandes et grosses boules de gaz. Cela demande bien plus de “contribution créative” pour produire le miracle de Jésus, lorsqu’il a donné à manger aux cinq mille, que pour la création d’innombrables quasars (il y a une immense complexité génétique même dans la structure d’un poisson mort).

La Bible et les ET (extra-terrestres)

On demande souvent : “La Bible enseigne que Dieu n’a créé que la vie intelligente sur terre, mais pourquoi ne l’aurait-il pas fait ailleurs?” Après tout, les Écritures ne parlent pas de tout, par exemple des automobiles. Cependant, l’objection biblique aux ET n’est pas seulement l’argument du silence. Les automobiles, par exemple, ne sont pas une question qui est liée au salut; par contre, nous croyons que c’est le cas lorsqu’il s’agit d’êtres doués d’intelligence, de sensibilité, capables de décisions morales, parce que cela vient saper l’autorité de l’Écriture. En somme, la compréhension de l’ensemble du message biblique évangélique nous permet de conclure expressément que la raison pour laquelle la Bible ne mentionne pas les extraterrestres (ET) c’est qu’il n’y en a pas.1 Certes, si la terre devait faire l’objet d’une visite par des extraterrestres réels venant d’une galaxie lointaine, très lointaine, on pourrait alors raisonnablement s’attendre à ce que la Bible — et Dieu dans sa souveraineté et sa prescience — mentionne un tel fait important, car cela redéfinirait manifestement la place de l’homme dans l’univers.

  1. La Bible indique que toute la création gémit et souffre sous le poids du péché (Romains 8:18–22). L’effet de la malédiction à la suite de la chute d’Adam a été universel.2 Sinon, pour quelle raison Dieu détruira-t-il toute cette création pour faire place à un nouveau ciel et à une nouvelle terre (2 Pierre 3:13Apocalypse 21:1 et suivants)? En conséquence, tout ET vivant ailleurs serait (injustement) affecté par la malédiction adamique, sans que cela ne soit dû à sa propre faute, car il n’aurait pas hérité la nature pécheresse d’Adam.

  2. Lorsque Christ (Dieu) est venu dans la chair, il est venu sur terre non seulement pour racheter l’humanité, mais également toute la création, afin de tout réconcilier avec lui-même (Romains 8:21Colossiens 1:20). Cependant, la mort expiatoire du Christ au Calvaire ne peut pas sauver ces ET hypothétiques, car il faut être un descendant physique d’Adam pour que Christ soit notre “parent-rédempteur” (Ésaïe 59:20). Jésus a été appelé “le dernier Adam” parce qu’il y a eu un véritable premier homme, Adam (1 Corinthiens 15:22,45), pas un premier Vulcain, un premier Klingon, etc. C’est ainsi qu’il fallait un substitut humain sans péché qui prenne le châtiment que tous les humains méritent à cause du péché (Ésaïe 53:6,10Matthieu 20:281 Jean 2:2; 4:10), sans qu’il soit nécessaire d’expier son propre péché (non existant) (Hébreux 7:27).

  3. Puisque cela signifierait que tout ET serait perdu pour l’éternité lorsque la création actuelle se désagrégera et que les astres embrasés fondront (2 Pierre 3:10, 12), certains se sont demandés si le sacrifice de Christ pouvait être répété ailleurs pour d’autres êtres. Cependant, Christ est mort une fois pour toutes (Romains 6:101 Pierre 3:18) sur la terre. Il ne va pas être crucifié et ne va pas ressusciter à nouveau sur d’autres planètes (Hébreux 9:26). Ceci est confirmé par le fait que l’Église (terrestre) rachetée s’appelle l’épouse de Christ (Éphésiens 5:22–33Apocalypse 19:7–9) et que ce mariage durera pour l’éternité.3 Le Christ ne sera pas un polygame avec plein d’autres mariées venant d’autres planètes.

  4. La Bible ne prévoit pas que Dieu rachètera d’autres espèces, pas plus qu’il ne rachètera des anges déchus (Hébreux 2:16).

Les inclure… d’une manière ou d’une autre!

On a tenté d’inclure des ET dans la Bible en se basant sur cette parole d’Hébreux 11:3 (DRB) : “Par la foi, nous comprenons que les mondes ont été formés par la parole de Dieu, de sorte que ce qui se voit n’a pas été fait de choses qui paraissent.”

Le mot “mondes” apparaît dans certaines traductions, et certains prétendent qu’il se réfère à d’autres planètes habitables. Cependant, le mot est αἰῶν (aiōn), d’où provient le mot “éons” [en anglais, NDT]. En conséquence, les traductions modernes traduisent le mot par “univers” (le continuum espace-temps en entier) parce qu’il décrit correctement “tout ce qui existe dans le temps et dans l’espace, visible et invisible, présent et éternel”. Même s’il se référait à d’autres planètes, présumer d’une vie intelligente sur celles-ci est une extrapolation injustifiée.

Il faut aussi se rappeler que des expressions comme “les cieux et la terre” (Genèse 1:1) sont une figure de style connue sous le nom de mérisme. Cette figure de style est utilisée quand deux opposés ou deux extrêmes sont combinés pour représenter l’ensemble ou la somme de ses parties. Par exemple, si je dis “j’ai peint l’ensemble du bâtiment de haut en bas”, on comprend que cela signifie l’intégralité, l’ensemble du bâtiment. De même, l’hébreu biblique n’a pas de mot pour parler de “l’univers” et peut, au mieux, dire “le tout”; au lieu de cela, il utilise le mérisme “les cieux et la terre”. Il est clair que les passages du Nouveau Testament comme Romains 8:18–22 et Hébreux 11:3, mentionnés précédemment, renvoient à la création dans la Genèse (“les cieux et la terre”), et par conséquent à tout ce que Dieu a fait, ainsi qu’au moment où le temps, tel que nous le connaissons, a commencé. Voir ces explications additionnelles.

Un autre passage qui pourrait être évoqué est celui de Jean 10:16 dans lequel Jésus dit : “J’ai encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cette bergerie; celles-là, il faut que je les amène; elles entendront ma voix, et il y aura un seul troupeau, un seul berger.” Cependant, même un astronome au Vatican, croyant aux ET (donc un “témoin à charge” à la “cause de la non-existence des ET”), un prêtre jésuite du nom de Guy Consalmagno, concède : “Dans le contexte, ces ‘autres brebis’ sont vraisemblablement une référence aux gentils, et non aux extraterrestres.”4 L’enseignement de Jésus causait la division entre les juifs, parce qu’ils avaient toujours cru que le salut de Dieu était pour eux seuls. Jésus réaffirmait qu’il serait le Sauveur de toute l’humanité.

Une nouvelle approche

Une idée plus récente en vue de permettre la croyance en ET est née d’un besoin perçu dans le but de protéger le christianisme dans le cas d’une véritable visite extraterrestre sur terre. Michael S. Heiser est un chrétien influent, ufologue et conférencier possédant un doctorat en hébreu biblique et en langues sémitiques anciennes. Il prétend que les arguments avancés précédemment ne pourraient pas s’appliquer aux ET créés par Dieu. Parce qu’ils ne sont pas descendants d’Adam, ils n’ont pas hérité sa nature pécheresse, et ne sont donc pas moralement coupables devant Dieu. Tout comme les “lapins” sur la terre, ils n’ont pas besoin de salut; même s’ils vont mourir, ils ne vont ni au ciel ni en enfer.

À première vue, cela semble un argument convaincant. Après tout, les anges déchus sont intelligents, mais ils ne sont pas inclus dans le salut. “Car assurément ce n’est pas à des anges qu’il vient en aide, mais c’est à la postérité d’Abraham.” (Hébreux 2:16). Les anges sont immortels et ne partagent pas notre dimension corporelle. Et les ET de Heiser dans leurs vaisseaux spatiaux exigent un niveau d’intelligence que l’on ne trouve pas chez les lapins. Ceci souligne avec force combien sont injustes leurs souffrances dues aux effets de la malédiction, y compris la mort et finalement l’extinction lorsque les cieux seront “comme un livre qu’on roule” (Apocalypse 6:14). Il paraît également bizarre de ne pas attribuer de responsabilité morale aux actes commis par des êtres très intelligents.

Heiser affirme également que les ET très intelligents ne déclasseraient pas la position de l’humanité faite à l’image de Dieu, parce que “image” signifie simplement que les humains ont été placés en tant que représentants de Dieu sur la terre.

Cependant, la Bible dit que nous sommes faits à l’image et à la ressemblance de Dieu (Genèse 1:26). L’homme a été immédiatement créé comme un être entièrement intelligent il y a environ 6000 ans et, peu de temps après, il s’est mis à développer des arts et des métiers (Genèse 4:22). Depuis ce temps, nous n’avons même pas été en mesure de développer des technologies suffisamment avancées pour voyager vers d’autres systèmes stellaires. Si les ET étaient capables de développer des vaisseaux spatiaux incroyables, plus rapides que la lumière, pour parvenir jusqu’à nous, on présumerait qu’ils auraient dû être créés avec une intelligence infiniment supérieure à la nôtre, ce qui les rendrait, sous cet aspect, encore plus semblables à Dieu que nous. Ou alors, leur création serait de beaucoup antérieure à la période biblique des 6000 ans et des six jours de création; les ET auraient été créés avant l’homme et auraient eu suffisamment de temps pour développer leurs technologies. Cependant, Dieu a créé la terre au premier jour, et c’est plus tard qu’il a créé les corps célestes, au quatrième jour.

Influencé par des sources extérieures à la Bible

Bien que Heiser n’encourage pas l’évolution théiste, il est favorable à l’idée d’un univers vieux de plusieurs milliards d’années, comme le propose le Dr Hugh Ross, créationniste progressiste.5 En théorie, cela permet d’allouer le temps requis à tout ET invisible pour développer les technologies qui ressemblent pratiquement à de la science-fiction et qui sont nécessaires pour parvenir jusqu’à nous. Mais c’est un raisonnement circulaire.

Ces très longues périodes de temps causent un énorme problème à l’Évangile. Tout d’abord, il est important de comprendre que l’idée scientifique moderne des périodes de temps extrêmement longues (c’est-à-dire des millions et des milliards d’années) découle de la croyance selon laquelle les couches sédimentaires de la terre représentent des ères géologiques.6 Cela dérive du présupposé dogmatique selon lequel il n’y a pas eu d’actes spéciaux de création ou encore de déluge universel, de sorte que les caractéristiques de la terre doivent être expliquées par des processus qui se produisent maintenant.7 Cette philosophie de l’uniformitarisme semble coller parfaitement à la prophétie de l’apôtre Pierre dans 2 Pierre 3:3–7.

Le conflit avec l’Évangile est que ces mêmes couches de roches contiennent des fossiles : tout un étalage de choses mortes, montrant des signes de violence, de maladie et de souffrance. Ainsi, lorsqu’on adopte la vision des millions d’années, même sans évolution, la mort et la souffrance sont alors placées bien avant la chute d’Adam. Cela vient saper l’Évangile et les raisons mêmes pour lesquelles le Christ est venu sur la terre, c’est-à-dire pour renverser les effets de la malédiction. Romains 5:12 affirme clairement que le péché et la mort sont entrés dans la création à la suite des actions d’Adam. Il n’y avait pas de mort avant la chute.

La hiérarchisation de l’ordre créé

Le Psaume 8:5 dit que l’homme a été fait de peu inférieur aux anges et couronné de gloire et de magnificence. Heiser affirme que le salut est basé sur la hiérarchie et non sur l’intelligence. Si c’était le cas, où donc, dans la Bible (qui omet de les mentionner), les ET seraient-ils placés dans ce classement hiérarchique? Seraient-ils par exemple plus élevés que l’homme, et inférieurs aux anges? Si ces ET si avancés étaient capables de visiter la terre, l’humanité serait maintenant soumise à leur domination. (Même si les ET étaient amicaux, ils seraient potentiellement beaucoup plus puissants en raison de leur intelligence et de leur technologie). Cela irait en contradiction directe avec la structure d’autorité établie par Dieu quand il a ordonné à l’humanité “d’assujettir” la terre : ce que l’on appelle le mandat de dominer (Genèse 1:28).

Soyez émerveillés!

Le Psaume 19:1 nous donne une raison majeure pour laquelle l’univers est si vaste : “Les cieux proclament la gloire de Dieu; et l’étendue céleste annonce l’oeuvre de ses mains.” Il y a beaucoup de passages semblables dans l’Écriture. Ils nous aident à comprendre qui est Dieu et combien il est puissant.

Cela nous rappelle que, plus nous découvrons cet univers incroyable, plus nous devrions être émerveillés devant celui qui a tout créé. En résumé, plutôt que de lever les yeux et se dire “je me demande ce qu’il y a d’autre ailleurs?” en s’imaginant des ET que nous n’avons jamais vus, nous devrions plutôt considérer celui-là même qui a fait tout cela.

Y aurait-il une “vie élémentaire” ailleurs dans l’espace?

NASA 5608alien_rover2
Sur Mars, deux Rovers identiques parcourent la surface à la recherche de traces d’eau. Les chercheurs attachés à la théorie de l’évolution recherchent avidement les signes passés ou présents de la vie (même) microscopique.

La vision globale de la Bible semble exclure l’existence de vie intelligente ailleurs dans l’univers de Dieu1 (voir le texte principal). Mais que faire, par exemple, si des bactéries sont trouvées sur d’autres planètes? C’est extrêmement improbable, mais les bactéries “faites par Dieu” ne violeraient pas l’Évangile (voir “Is the Bible Falsifiable and would a real ET do it?”, La Bible peut-elle être réfutée et un vrai ET pourrait-il y parvenir?). En tout cas, tout “microbe sur Mars” serait probablement le résultat de la contamination humaine.2 Quel serait leur raison d’être? Toute la raison d’être de la création converge vers l’humanité sur cette terre; les formes vivantes de la biosphère magnifiquement équilibrée de la terre font partie de notre système de soutien de notre vie créée.

Si des bactéries sont trouvées ailleurs, dans le système solaire, elles seront considérées comme une preuve que la vie peut “évoluer”.3 Nous avons cependant prédit précédemment que, dans un cas aussi improbable, les organismes auront un ADN de type terrestre, etc., s’accordant avec la possibilité d’une origine terrestre et d’une contamination apportés par des sondes récentes fabriquées par l’homme, ou provenant de fragments de roches arrachés à la terre par des impacts de météorites.

Références

  1. Voir Grigg, R., Did life come from outer space? Creation 22(4):40–43, 2000; creation.com/life-from-space, Bates, G., Alien Intrusion: UFOs and the evolution connection, Creation Book Publishers, Georgia, USA, 2004.
  2. Sarfati, J., Conclusive evidence for life from Mars? Remember last time! creation.com/mars, 15 mai 2002.
  3. Matthews, M., Space life? Answering unearthly allegations, Creation 25(3):54–55, 2003; creation.com/space-life.

Articles en lien

Références

    1. Bien entendu, il y a des êtres angéliques. Ceux-ci ont été créés au début de la semaine de la création. Appelés “fils de Dieu” et “étoiles du matin” dans la poésie du livre de Job, ils se sont réjouis et ont chanté à la formation des “fondements” de la terre (Job 38:7). Retour au texte.
    2. Sarfati, J., The Fall: a cosmic catastrophe: Hugh Ross’s blunders on plant death in the Bible, Journal of Creation 19(3):60–64, 2005; creation.com/plant-death. Retour au texte.
    3. L’Église a été rachetée par le sang de son Sauveur provenant de la blessure à son côté, une analogie manifeste à la première femme née d’une “blessure” du côté d’Adam. Retour au texte.
    4. Consolgmagno, G., Humans are not God’s only intelligent works (Les humains ne sont pas les seules oeuvres intelligentes de Dieu), 3 janvier 2006. Il a effectivement affirmé cela dans un débat avec le Dr Jonathan Sarfati du CMI (ils n’ont pas vu les arguments de l’autre avant leurs publications dans le journal libéral Science and Theology News). Retour au texte.
    5. Ross croit en des créatures de type humain, sans âme, ayant vécu avant Adam, semblables sur le plan spirituel aux hypothétiques ET de Heiser. Pour une réfutation complète des idées de Ross, voir Refuting Compromise par Jonathan Sarfati, Master Books, Arkansas, USA, 2004. Retour au texte.
    6. Henry, J.F., An old age for the earth is the heart of evolution, Creation Research Society Quarterly 40(3):164–172, décembre 2003; creationresearch.org/crsq/articles/40/40_3/Henry.htm. Retour au texte.
    7. Mortenson, T., The Great Turning Point, Master Books, Arkansas, USA, 2004. Retour au texte.

    If you were to read an article every day from this site it would take you 20 years to read them all. Such a wealth of information didn’t arise by chance. Please help us to keep on keeping on. Support this site

    Comments closed
    Article closed for commenting.
Available only from day of publication.
Copied to clipboard
11908
Product added to cart.
Click store to checkout.
In your shopping cart

Remove All Products in Cart
Go to store and Checkout
Go to store
Total price does not include shipping costs. Prices subject to change in accordance with your country’s store.