Also Available in:

Guide d’études

Leçon 1

Leçon 2

Leçon 3

Leçon 4

Leçon 5

Leçon 6

Leçon 7

Leçon 8

Leçon 9

Guide de l’enseignant

Fiche de l’étudiant


Table des matières

Index

Avant-propos et introduction

Chapitre 1
Les faits et les présupposés

Chapitre 2
Variation et sélection naturelle vs évolution

Chapitre  3
Les chaînons manquent

Chapitre 4
L’évolution des oiseaux ?

Chapitre 5
L’évolution des baleines ?

Chapitre 6
Les humains : images de Dieu ou singes savants ?

Chapitre 7
L’astronomie

Chapitre 8
Quel âge a la Terre ?

Chapitre 9
L’explication par la conception est-elle légitime ?

Chapitre 10
Conclusion

L’évolution réfutée
par le Dr Jonathan Sarfati
Traduit par Narindra Ramanankasaina

Leçon 2

Chapitre 2 : Variation et sélection naturelle vs évolution

Matériel didactique supplémentaire :

Questions :

  1. Exposer les grandes lignes de la « théorie générale de l’évolution » (au sens de la progression de la molécule à l’homme) et la critiquer. Traiter du rôle de la « sélection naturelle » et des « mutations » dans ce modèle. Inclure dans votre réponse la manière dont l’information génétique est apparue et s’est accrue.
  2. Expliquer le « modèle créationniste » fondé sur une vision biblique de l’histoire. Traiter du rôle de la « sélection naturelle » et des « mutations » dans ce modèle. Inclure dans votre réponse la manière dont l’information génétique est apparue et a décrû.
  3. Quelle quantité de diversité génétique est-elle inhérente à un individu ?
  4. Faire une recherche et écrire un exposé sur la vie d’Edward Blyth.
  5. Définir :
    1. dérive génétique
    2. allèle
    3. dominant
    4. récessif
    5. hétérozygote
    6. effet fondateur
  6. Quels sont les processus qui résultent en une perte nette d’information génétique au sein d’une population ?
  7. Quels types de scénarii peuvent résulter en la formation d’une nouvelle espèce ?
  8. Comment répondre à une personne qui déclare que la résistance aux antibiotiques ou aux pesticides est une preuve de l’« évolution » ?
    Cf. :
  9. Comment répondre à une personne qui déclare que la formation de nouvelles espèces est une preuve de l’« évolution » ?
  10. Analyser l’idée que chacune des espèces d’aujourd’hui a été créée indépendamment à son emplacement actuel.

Réponses

  1. En gros, la théorie de l’évolution exige que des matières chimiques dénuées de vie s’organisent elles-mêmes en un organisme auto-reproducteur, qui se changeront en créatures plus complexes avec le temps. Par le truchement de la sélection naturelle et des mutations, de nouveaux organismes apparaissent et l’information génétique augmente. Toutefois, il n’a été observé aucun processus connu par lequel l’information soit apparue par hasard. Cf. pp. 31-32.
  2. Dieu a créé tous les animaux pour qu’ils se reproduisent selon leurs propres « espèces »  (NdT : le sens biblique du terme est différent de son sens scientifique, plus général, il correspond à ce que les créationnistes modernes appellent baramin). Il a donné à chaque créature suffisamment de variabilité génétique pour que les diverses espèces que nous voyons aujourd’hui puissent apparaître. La sélection naturelle agit sur l’information qui existe dans une population, tandis que les mutations affectent aussi l’information déjà présente. Cf. Q&A: Natural Selection pour plus d’informations ainsi que les pages 32 à 39.
  3. Cf. p. 33 —  une personne peut produire 102 017 spermatozoïdes ou ovules différents.
  4. Formuler votre propre réponse.
  5. Voir le texte pour les définitions.
  6. La sélection naturelle et les mutations.
  7. Cf. pp. 36-37, par exemple, des groupes au sein d’une population se sont retrouvés isolés du reste.
  8. Cf. Q&A: Mutations pour plus d’informations. Pour qu’une vraie évolution se produise, de la nouvelle information doit être ajoutée au génome. La résistance aux antibiotiques n’a rien à voir avec l’ajout de nouvelle information génétique. Il y a plusieurs manières dont une bactérie peut devenir résistante aux antibiotiques. L’une d’elles est qu’une bactérie quelconque ait eu les gènes de la résistance aux antibiotiques dès le début. En fait, certaines bactéries, obtenues à partir de sources dégelées qui ont été congelées depuis avant que l’homme ait développé les antibiotiques, ont démontré une résistance à ceux-ci. Quand les antibiotiques sont appliquées à une population de bactéries, celles qui n’ont pas de résistance sont tuées, et toute l’information génétique qu’elles comportaient est éliminée. Les survivants comportent moins d’information, mais ils sont tous résistants. Le même principe s’applique aux insectes qui « développent »  une résistance aux insecticides. La résistance était déjà présente, et les insectes qui n’en ont pas sont éliminés.
  9. L’évolution, au sens de celle qui est censée transformer un microbe en homme, exige une augmentation nette d’information génétique. En général, une perte générale d’information est impliquée dans la formation d’une nouvelle espèce. Cf. Q&A: Speciation pour plus d’informations.
  10. Dieu a créé toutes les « espèces »  au commencement. Après le Déluge, les différentes espèces ont commencé à remplir la terre et à s’adapter à leurs environnements.