Share
A- A A+

La comète Elenin nous détruira-t-elle?

Et: Que penser de l’alignement des planètes dans le ciel?

9374Comet-Elenin-lge

NASA/JPL-Caltech

par
traduit par Paulin et Claire Bédard pour Lumière sur mon sentier

Plusieurs lecteurs nous ont écrit au sujet de la comète Elenin.Un certain nombre de sites Internet ne font qu’annoncer malheurs et catastrophes en lien avec cette comète, tout comme ils l’ont fait pour ce qui est de l’alignement des planètes (voir l’encadré). Voyez comment la vraie physique et la vraie astronomie réfutent ces prétentions.

Qu’est-ce qu’une comète?

Nous avons déjà discuté en détail de ce qui touche le sujet des comètes, tout particulièrement en ce qui a trait aux données solides qu’elles procurent allant à l’encontre de la notion de millions d’années. Ceci indique aussi que les comètes ont été largement considérées comme annonciatrices de désastre imminent. Présentement, tout le sensationnalisme entourant la comète elle-même possède un lustre pseudo-scientifique.

Mon automobile sous-compacte exerce une plus grande influence sur la marée des océans que la comète Elenin ne le fera jamais—Don Yeomans, du programme NEO de la NASA.

Mais, en réalité, une comète à proprement parler est une ‘boule de neige sale’ dont le diamètre n’est que de quelques kilomètres. Quand elle s’approche du soleil, une partie de cette matière s’évapore et forme une queue d’ions ainsi qu’une queue de poussière, ce qui peut laisser une trace prédominante dans le ciel. Cependant, la quantité de matière réelle dont la queue est composée est plus infime que celle encore présente dans les meilleurs vides obtenus en laboratoire. Par conséquent, d’aucune façon cette queue pourrait-elle nous causer le moindre dommage — il n’y a pratiquement rien dans cette queue! En fait, la Terre est passée à travers la queue de la comète de Halley en 1910 sans, pour ainsi dire, que l’on s’en rende compte.

L’impact direct d’une comète pourrait certainement être néfaste pour la vie. Dû à leur énorme vitesse par rapport à la Terre (11 à 74 km/s), leur énergie cinétique est immense, tel que démontré par la formule standard E = ½mv2. Compte tenu des dommages prévisibles qu’occasionnerait un impact, la NASA surveille les objets avoisinant la Terre (Near-Earth Objects, NEOs).

Il a été proposé qu’une petite comète d’environ 50 mètres de diamètre ait été la cause de l’explosion survenue en 1908, dans la région de Tunguska en Sibérie. La déflagration d’environ 10 mégatonnes a fauché plus de 2 100 km2 de forêt. Aucune vie humaine n’a toutefois été perdue, puisqu’il n’y avait pas d’habitations humaines à proximité; il n’y a eu aucune répercussion à grande échelle. En fait, tel que CMI l’a déjà expliqué en 2008, même l’impact de comètes beaucoup plus grosses produirait un effet à peine détectable au niveau de l’axe de la Terre, de sa vitesse de rotation ou de son orbite.

Qu’en est-il d’Elenin?

Photo: www.nasa.gov Loke Kun Tan (StarryScapes)

9374comet

La comète C/2010 X1 a été nommée d’après Leonid Elenin, un astronome amateur russe qui l’a découverte le 10 décembre 2010. Il utilisait à distance l’observatoire robotique du Réseau scientifique optique international, situé près de Mayhill au Nouveau-Mexique, aux États-Unis. Cette comète n’est pas un objet très spectaculaire: sa luminosité, même à son apogée, est 25 fois trop faible pour être perçue à l’œil nu. Le diamètre de la comète n’est probablement que de 3 à 4 km. Elle est probablement beaucoup plus petite que la fameuse comète de Halley, dont la masse est de 2,2 × 1014 kg. Cela peut sembler beaucoup, mais la masse de la Terre (M) est de 5,9722 × 1024 kg — soit 27 milliards de fois plus grande.

De plus, la comète a atteint son point le plus rapproché de la Terre, soit 34,4 millions de kilomètres, le 16 octobre 2011 — ce qui correspond environ à la distance entre la Terre et Vénus lorsqu’elles atteignent leur point le plus rapproché. Vénus a une masse égale à 81,5% celle de la Terre et ne constitue pas la moindre menace. Donc, à plus forte raison, combien moins le sera une petite boule de neige négligeable à environ la même distance, possédant seulement 0,000 000 003% de la masse de la Terre!

Les forces de marée

La compréhension de la loi de l’inverse du cube des forces de marée devrait immuniser les lecteurs contre toute absurdité sensationnaliste.

En réalité, le plus grand effet produit sur la Terre par un objet céleste quelconque, hormis lors d’une véritable collision, c’est l’effet de marée, soit la différence dans l’attraction gravitationnelle entre différentes parties de la Terre. La force gravitationnelle entre deux objets est définie par F = Gm1 m2/d2, où G est la constante gravitationnelle, m1 et m2 sont les masses des objets et d est la distance entre leurs centres de masse — une loi de l’inverse du carré. Elle est donc à sa valeur maximale sur la partie de la Terre la plus rapprochée de l’objet et à sa valeur minimale sur le côté opposé. Cette différence est la force de marée et elle chute en fonction de l’inverse de la distance d3 — une loi de l’inverse du cube.

Les plus grandes forces de marée sur la Terre sont exercées par la lune, qui possède une masse de 7,35 × 1022 kg (1,23% de la masse de la Terre) et qui se trouve à une distance de 384 404 km.6 Pourtant, la lune est très impuissante à produire de sérieux tremblements de terre ou de grandes marées. Comparons maintenant avec Elenin: la lune possède une masse 334 millions de fois plus grande et elle est presque 90 fois plus proche.Cela signifie que son effet de marée sur la Terre serait 240 billions (240 × 1012) de fois plus faible que celui de la lune! Désastreux? Non, totalement indétectable! Don Yeomans, du programme NEOs de la NASA, a fait ce commentaire savoureux: “mon automobile sous-compacte exerce une plus grande influence sur la marée des océans que la comète Elenin ne le fera jamais”.

Désastres causés par l’alignement des planètes?

De temps en temps, nous recevons des questions concernant d’éventuels désastres lorsque les planètes sont alignées dans le ciel. Premièrement, ‘alignées’ pour un astronome du système solaire signifie généralement ‘dans le même quadrant du ciel’ et non pas ‘en ligne droite’, comme plusieurs le pensent. Mais ce n’est pas le sujet principal. La compréhension de la loi de l’inverse du cube des forces de marée devrait immuniser les lecteurs contre toute absurdité sensationnaliste.

Le soleil est beaucoup plus éloigné que la lune (400 fois); il exerce donc un effet beaucoup moindre en dépit de sa masse 333 000 fois celle de la Terre ou 27 millions de fois celle de la lune. La loi de l’inverse du cube signifie que l’effet de sa masse est plus que contré par un facteur de 64 millions (4003) dû à la plus grande distance. Globalement, cela signifie que l’effet de marée du soleil sur la Terre équivaut à la moitié de celui exercé par la lune.

Cependant, compte tenu de la masse du soleil tellement élevée — plus de 99% de la masse totale du système solaire —, son effet est bien plus grand que ne pourrait l’être celui de toutes les planètes combinées. On peut voir l’effet du soleil en comparant les marées de printemps, quand le soleil et la lune sont alignés, avec les marées de morte-eau quand ils sont perpendiculaires. Il est évident que l’alignement le plus important dans le système solaire — du moins en ce qui a trait à la Terre —est loin d’être catastrophique.

Pour montrer l’erreur des prétentions sensationnalistes, nous pouvons comparer l’effet d’un alignement planétaire avec celui d’un alignement du soleil. Puisque l’effet du soleil est la différence entre les marées de printemps et les marées de morte-eau, quel est l’effet des autres planètes?

Vénus est la planète la plus proche. Sa masse équivaut seulement à 1/400 000e de celle du soleil, mais à son point le plus proche, elle est presque quatre fois plus près. Ainsi, selon une bonne approximation, son effet de marée sur la Terre comparé à celui du soleil est de 43/400 000, ou 0,003%; c’est là l’effet qui pourrait être ajouté à la marée de printemps — un effet négligeable.

Jupiter est la plus grosse planète; sa masse est 2,5 fois plus grande que la masse de toutes les autres planètes réunies. Cependant, cette masse équivaut à moins de un millième de la masse du soleil et, à son point de rapprochement terrestre maximal, elle demeure à plus de quatre fois la distance de ce dernier. Son effet de marée est donc seulement 1/12 000e de celui du soleil, soit 0,008%.


God did it in six days and rested on the seventh. A good model to follow as individuals but corporately, CMI provides new articles 7 days a week, 52 weeks a year. Will you consider a small gift to support this site? Support this site

Copied to clipboard
9374
Product added to cart.
Click store to checkout.
In your shopping cart

Remove All Products in Cart
Go to store and Checkout
Go to store
Total price does not include shipping costs. Prices subject to change in accordance with your country’s store.