Share
A- A A+
Refuting Evolution
by Jonathan Sarfati

US $10.00
View Item
By Design
by Dr Jonathan Sarfati

US $15.00
View Item

Évolutionniste: C’est considéré acceptable de tromper les étudiants afin de les amener à croire en l’évolution

par Jonathan Sarfati
traduit par Daniel Arsenault de L’Association de Science Créationniste du Québec

Il y a eu de nombreux exemples de mensonges utilisés pour appuyer l’évolution afin d’endoctriner les élèves à croire en l’évolution. La liste comprend :

Il est considéré acceptable d’enseigner des mensonges aux enfants!

Il y a au moins un évolutionniste heureux d’utiliser le mensonge, tant que le résultat final est d’amener plus d’étudiants à croire en l’évolution.2 Un véritable croyant en l’Évolution et enseignant de l’Évolution, Bora Zivkovic, responsable de la communauté en ligne PloS-ONE,3 a déclaré fièrement:

« Il est acceptable d’utiliser certaines inexactitudes temporairement si elles vous aident à atteindre les étudiants. »4

Et par «inexactitudes», il ne veut pas dire que des approximations ou simplifications (par exemple, Pi = 3 ou 22 / 7 (anglais) pour les calculs rapides, ou la règle de l’octet (anglais) apprise par les étudiants en chimie), mais de véritables mensonges—en utilisant des analogies qu’il sait être inexactes, et des idées qu’il déclare être fausses.

Par exemple, il discute sur une tactique commune de propagande de l’évolution, le NOMA (non-chevauchement des magistères), inventé par feu le marxiste (anglais) Stephen Jay Gould (anglais). On prétend par ce principe que la science et la religion sont deux catégories de pensée non sécantes entre elles, et chacune ne peut donc pas prouver ou réfuter l’autre. Nous avons montré qu’il s’agit en fait d’une forme de la fallacieuse distinction entre les faits et les valeurs, et c’est philosophiquement sans avenir (voir Stephen Jay Gould et le principe de NOMA (anglais)). Zivkovic convient que c’est faux, mais voici comment il se justifie pour l’utiliser tout de même :

Oui, le NOMA est faux, mais c’est un bon outil pour gagner leur confiance. Vous devez les mettre de votre côté, gagner leur confiance, et puis leur tenir la main et les aider, étape par étape. … Mieux vaut des croyants en NOMA que les créationnistes, ne pensez-vous pas?—Évolutionniste Bora Zivkovic

«Vous ne pouvez pas assommer les enfants avec la vérité (ou insulter leur religion, c’est à dire leurs parents et amis) et nous espérons qu’ils soient souriants et qu’ils nous croient. Oui, le NOMA est faux, mais c’est un bon outil pour gagner leur confiance. Vous devez les mettre de votre côté, gagner leur confiance, et puis leur tenir la main et les aider, étape par étape. Et sur ce lent parcours, qui va être souffrant pour beaucoup d’entre eux, il est acceptable d’utiliser certaines inexactitudes temporairement si elles vous aident à atteindre les étudiants. (souligné par nos soins) »

Ce qui revient à dire de ne pas se préoccuper d’une notion archaïque comme la vérité : la seule chose importante est qu’ils acceptent l’évolution!

Zivkovic poursuit en faisant l’éloge de ce qu’un professeur en Floride, militant fanatique de l’évolution, David Campbell5 a écrit dans le New York Times.6 Cet enseignant a utilisé un argument sur le visage changeant de Mickey Mouse au cours du temps comme un exemple de « l’évolution ». Bien sûr, ce n’est qu’une autre forme de l’erreur de Berra, et Zivkovic sait que cet argument est fallacieux. Pourtant, il justifie l’utilisation de cet argument dans l’enseignement de la façon suivante :

« Si un élève, comme Natalie Wright que j’ai cité plus haut, continue d’étudier la biologie, il ou elle va graduellement désapprendre ces inexactitudes. Il est vrai que la plupart des étudiants n’auront pas l’occasion de corriger l’enseignement qu’ils ont reçu, mais si ces exemples mignons peuvent les aider à accepter l’évolution, alors c’est correct qu’ils gardent certaines de ces inexactitudes tout le reste de leur vie. Il est parfaitement bien qu’ils continuent de penser que Mickey Mouse a évolué si cela leur permet de penser que l’évolution est une bonne explication en général. Sans Mickey, ils peuvent devenir des créationnistes engagés. Sans croyance dans le NOMA, ils ne l’auraient jamais accepté, et bien, vaut mieux qu’ils y croient. Mieux vaut des croyants en NOMA que les créationnistes, ne pensez-vous pas? »

si ces exemples mignons peuvent les aider à accepter l’évolution, alors c’est correct qu’ils gardent certaines de ces inexactitudes tout le reste de leur vie. Il est parfaitement bien qu’ils continuent de penser que Mickey Mouse a évolué si cela leur permet de penser que l’évolution est une bonne explication en général. Évolutionniste Bora Zivkovic

Encore une fois, il vaut mieux leur faire croire des mensonges manifestes que de nier la religion évolutionniste (anglais).

Alors, quelle est la motivation de Zivkovic ? Par ses propres mots :

« L’éducation est une activité subversive qui est implicitement mise en place afin de contrer la culture dominante. Et la culture qui prévaut dans le cas de l’école de Campbell, et beaucoup d’autres écoles dans le pays, est une culture profondément conservatrice du point de vue religieux. »

Traduction : Les « éducrates » comme lui sont plutôt fiers de tenter de saper le christianisme, et tant mieux si cela signifie de s’opposer à la vision du monde des parents de ses élèves. Cela devrait être une leçon pour les parents chrétiens, comme auteur chrétien et chroniqueur Cal Thomas souligne ceci :

« La tragédie est que trop de … parents chrétiens conservateurs … veulent que leurs enfants aient une vision du monde différente—la leur—et participent de leur propre gré à la destruction de l’esprit de leurs enfants en les exposant à une façon de penser qui est contraire à leurs convictions. Les parents qui vont aux cultes le dimanche dans des églises conservatrices envoient leurs enfants à l’école cinq jours par semaine, où ce qu’on leur enseigne sape ce qu’ils ont appris à l’église et à la maison. Ils n’auraient jamais voulus envoyer leurs enfants dans une église qui enseigne des doctrines opposées à leurs convictions, mais ils ne se remettent pas en question lorsqu’ils font la même chose en les envoyant dans les écoles publiques. Cela n’a aucun sens. »

Pire, les parents chrétiens payent pour le mysothéiste qui programme leurs enfants dans un système de valeurs diamétralement opposé aux leurs! C’est comme si Moïse remettait des shekels aux Cananéens pour qu’ils enseignent aux enfants israéliens le paganisme.

Zivkovic n’est pas le seul

D’autres propagandistes évolutionnistes manifestent également un très grand étalage pour appuyer l’endoctrinement évolutif au détriment de la pensée critique et de l’apprentissage des faits. Par exemple l’athée, anti-créationniste Eugénie Scott (anglais), chef de file d’un organisme fondé et exploité par des athées, prétentieusement appelé Centre National pour l’Éducation de la Science (National Center for Science Education (anglais)), a tacitement admis que si les étudiants entendent des critiques à propos de l’évolution, ils pourraient finir par ne plus y croire !

« À mon avis, en utilisant la création et l’évolution comme des sujets d’exercices de réflexion critique dans les écoles primaires et secondaires, il est pratiquement garanti que le résultat serait de confondre les élèves à propos de l’évolution ce qui peut ainsi conduire à rejeter l’un des thèmes majeurs de la science. »7

Elle sait aussi que le NOMA est très utile pour endoctriner :

Un ecclésiastique avec un col romain vaut deux biologistes dans une réunion d’un conseil scolaire!—athée, anti-créationniste Eugénie Scott

«… Je me décrirais comme une humaniste ou une non-théiste. … J’ai remarqué que les alliés les plus efficaces pour l’évolution sont des gens de la communauté de foi. Un ecclésiastique avec un col romain vaut deux biologistes dans une réunion d’un conseil scolaire! »8

Il convient de souligner que tous les évolutionnistes athées ne sont pas en accord avec l’enseignement du NOMA. Par exemple William Provine, professeur de biologie à l’Université Cornell dit :

« Laissez-moi résumer mon opinion sur la biologie évolutionniste moderne, elle nous dit haut et fort … Il n’y a pas de dieux, pas de raison d’être, pas de force du destin d’aucune sorte. Il n’y a pas de vie après la mort. Quand je mourrai, je suis absolument certain que je vais être mort. C’est la fin pour moi. Il n’y a pas de fondement ultime de l’éthique, aucun sens ultime à la vie, et aucun libre arbitre pour les humains. »9
«… La croyance en l’évolution moderne fait des personnes, des athées. On peut avoir une vision religieuse qui est compatible avec l’évolution que si le point de vue religieux est indissociable de l’athéisme. »10

Richard Dawkins (anglais) et P.Z. Myers sont d’autres mysothéistes (anglais) qui eux méprisent le NOMA. On peut le constater, ainsi que leur haine du christianisme, très clairement exprimés dans leurs entretiens montrés dans le film Expelled (Expelled (anglais)). Certains évolutionnistes ont critiqué ce film pour l’avoir exposé : mais le problème pour ces évolutionnistes n’est pas l’avis exprimé par ces deux-là, mais qu’il dévoile une réalité. Ces évolutionnistes préféreraient clairement l’approche NOMA de Zivkovic, mais préfèreraient probablement qu’il ne soit pas si ouvertement fier de sa tromperie délibérée.

La question fondamentale

Beaucoup de chrétiens s’attendent des évolutionnistes qu’ils soient honnêtes et justes. En effet, beaucoup le sont. Mais nous ne devrions pas être trop surpris chaque fois que quelqu’un nie une règle morale absolue (anglais) et qui choisit de transgresser les limites morales / éthiques volontairement, pour en plus, proclamer cela comme un acte respectable. Tel qu’expliqué dans l’article Détruire par une bombe un édifice vs le fondement biblique (anglais), notre prétention n’est pas que les évolutionnistes athées ne peuvent pas être morals, mais qu’ils n’ont aucune base objective pour leur moralité.

Même si quelques créationnistes ont pu mentir, ce qui est contraire à leur système de croyance professée, … Lorsque les évolutionnistes mentent, c’est en concordance avec ce qu’ils professent.

Même si quelques créationnistes ont pu mentir, ce qui est contraire à leur système de croyance professée, ce n’est pas quelque chose qu’ils défendent ou promeuvent ouvertement comme le fait Zivkovic. Lorsque les évolutionnistes mentent, c’est en concordance avec ce qu’ils professent. Par exemple, nous avons une page, Arguments que nous pensons que les créationnistes ne devraient PAS utiliser (anglais), qui est au 8e rang comme étant l’article le plus lu sur notre site, et est plus populaire que n’importe quel article sur les arguments que nous devrions utiliser. Mais où sont les articles équivalents écrits par les évolutionnistes, que l’on pourrait intituler " Arguments que les évolutionnistes ne devraient pas utiliser ", et qui mentionneraient les points cités au début de cet article ?

Comme l’écrivain russe Fiodor Dostoïevski (1821-1881) met dans la bouche du Grand Inquisiteur dans Les Frères Karamazov, «Sans Dieu, tout est permis, le crime est inévitable. » Alors, quand des chrétiens argumentent avec des athées, et qu’ils envoient leurs enfants à l’école séculière, ils devraient tenir compte de l’avertissement du philosophe britannique du 18ème siècle, Edmund Burke: « Il n’y a pas de sécurité pour les honnêtes gens, à moins de croire que des hommes mauvais peuvent faire tout le mal imaginable » [à cette époque la signification était inclusive]11

Articles connexes

Pour en savoir plus

Références et notes

  1. Sibley, Andrew, A fresh look at Nebraska man, Journal of Creation 22(3): 108–113, 2008. Retour au texte.
  2. Smith, Anika, Lying in the Name of Indoctrination, Evolution News and Views, Discovery Institute, 27 August 2008. Retour au texte.
  3. Un journal en libre accès de la librairie publique de science (Public Library of Science). Retour au texte.
  4. Zivkovic, Bora (aka ‘Coturnix), Why teaching evolution is dangerous, <scienceblogs.com/clock/2008/08/
    why_teaching_evolution_is_dang.php> 25 August 2008. Retour au texte.
  5. Harmon, Amy, A Teacher on the Front Line as Faith and Science Clash, New York Times, 23 August 2008. Retour au texte.
  6. Le New York Times a aussi blanchi le génocide perpétré par Staline—on peut le lire dans le premier paragraphe de Misothesits s misology: Richard Dawkins attacks Michael Behe (anglais). Retour au texte.
  7. Larry Witham, Larry, Where Darwin Meets the Bible, p. 23, Oxford University Press, 2002. Retour au texte.
  8. Research News and Opportunities in Science and Theology www.researchnewsonline.org/; souligné ajouté Retour au texte.
  9. Provine, W.B., Origins Research 16(1):9, 1994. Retour au texte.
  10. Provine; W.B., ‘No free will’. In Catching up with the Vision, p. S123, ed. Margaret W Rossiter, Chicago University Press, 1999. Retour au texte.
  11. Burke, Edmund, Reflections on the Revolution in France, p. 249, 1790. Retour au texte.

It has been said that “Information is power”. When it comes to creation information we’d have to agree. Keep the ‘powerful’ evidence for God being Creator coming. Support this site

Copied to clipboard
8372
Product added to cart.
Click store to checkout.
In your shopping cart

Remove All Products in Cart
Go to store and Checkout
Go to store
Total price does not include shipping costs. Prices subject to change in accordance with your country’s store.