Explore
To help keep this free information coming, consider supporting CMI with an online end of year donation!
Also Available in:

Un aveu étonnant

traduit par Nicolas Moriot

Le professeur Richard Lewontin, généticien (et marxiste auto-proclamé), est certainement l’un des leaders mondiaux de la biologie évolutionniste. Il a écrit ce commentaire très révélateur (les italiques étaient dans l’original), qui illustre le parti pris philosophique implicite contre la création de la Genèse – que les faits soutiennent ce parti pris ou non.

“Notre empressement à accepter les affirmations scientifiques qui vont à l’encontre du bon sens est la clé pour comprendre la véritable lutte entre la science et le surnaturel. Nous prenons le parti de la science en dépit de l’absurdité flagrante de certaines de ses constructions, en dépit de son incapacité à remplir nombre de ses promesses extravagantes de santé et de vie, en dépit de la tolérance de la communauté scientifique pour les histoires du genre « parce qu’on vous le dit » – parce que nous avons un engagement préalable, un engagement envers le matérialisme.

Ce n’est pas que les méthodes et les institutions de la science nous obligent, d’une certaine manière, à accepter une explication matérialiste aux phénomènes du monde ; au contraire, c’est notre adhésion a priori aux causes matérialistes qui nous oblige à créer un système d’investigation et un ensemble de concepts qui produisent des explications matérialistes, aussi contre-intuitives, aussi mystifiantes soient-elles pour les non-initiés. De plus, ce matérialisme est absolu, car nous ne pouvons pas permettre qu’un Pied Divin se mette dans la porte.

L’éminent spécialiste de Kant, Lewis Beck, disait que quelqu’un qui peut croire en Dieu peut croire en n’importe quoi. Faire appel à une divinité omnipotente, c’est permettre qu’à tout moment les régularités de la nature puissent être rompues, et que des miracles puissent se produire.[1] [Emphase dans l’original.]

[Mais voyez la différence entre science opérationnelle et science des origines – Ed.]”