Share 0
Share
A- A A+
15 Reasons to Take Genesis as History
by Dr Don Batten, Dr Jonathan D Sarfati

US $3.50
View Item
Did God Use Evolution? MB Edition
by Dr Werner Gitt

US $10.00
View Item
Refuting Evolution
by Jonathan Sarfati

US $10.00
View Item
In Six Days
by John F Ashton

US $17.00
View Item
Refuting Evolution 2, updated
by Jonathan Sarfati

US $13.00
View Item
Refuting Compromise, updated & expanded
by Dr Jonathan Sarfati

US $10.00
View Item

10 dangers de l’évolution théiste

par
traduit par Raymond et Noëlle Stutz

Les Églises qui prennent ouvertement position contre l’endoctrinement évolutionniste athée lancent un message éloquent aux évolutionnistes théistes qui se trouvent dans leurs propres rangs.

La formule athée pour l’évolution est:

Évolution = matière + évolution (hasard et nécessité + mutation + sélection + isolement + décès) + périodes de temps très longues.

Dans la perspective de l’évolution théiste, Dieu est ajouté:

Évolution théiste = matière + évolution (hasard et nécessité + mutation + sélection + isolement + décès) + périodes de temps très longues + Dieu.

Dans ce système, Dieu n’est pas le Tout-Puissant Seigneur de toutes choses, dont la Parole doit être prise au sérieux par tous les hommes, mais il est intégré dans la philosophie de l’évolution. Cela conduit à 10 dangers pour les chrétiens.1

Danger n° 1: Représenter faussement la nature de Dieu

La Bible nous révèle Dieu comme étant notre Père céleste, absolument parfait (Matthieu 5:48), saint (Ésaïe 6:3), et omnipotent (Jérémie 32:17). L’apôtre Jean nous dit que “Dieu est amour”, “lumière” et “vie” (1 Jean 4:16; 1:5; 1:1–2). Lorsque ce Dieu crée quelque chose, son travail est décrit comme étant “très bon” (Genèse 1:31) et “parfait” (Deutéronome 32:4).

L’évolution théiste donne une fausse représentation de la nature de Dieu, car la mort et la maladie sont attribuées au Créateur en tant que principes de la création (le créationnisme progressif, de même, croit que des millions d’années de mort et d’horreurs se sont écoulées avant le péché).

Danger n° 2: Dieu devient un Dieu des lacunes

La Bible déclare que Dieu est la cause première de toutes choses. “Néanmoins pour nous il n’y a qu’un seul Dieu, le Père, de qui viennent toutes choses et pour qui nous sommes, et un seul Seigneur, Jésus-Christ, par qui sont toutes choses et par qui nous sommes.” (1 Corinthiens 8:6).

Cependant, dans l’évolution théiste, le seul espace de travail alloué à Dieu est la partie de la nature que l’évolution ne peut “expliquer” avec les moyens actuellement à sa disposition. Il est ainsi réduit à être un “dieu des lacunes” pour ces phénomènes sur lesquels il y a des doutes. Cela conduit à l’idée que “Dieu n’est donc pas absolu, mais lui-même a évolué, il est évolution”.2

Danger n° 3: Rejeter des enseignements bibliques essentiels

L’ensemble de la Bible témoigne que nous avons affaire à une source de vérité dont Dieu est l’auteur ultime (2 Timothée 3:16), présentant l’Ancien Testament comme étant la “rampe” indispensable menant au Nouveau Testament : comme une bretelle d’accès menant à une autoroute (Jean 5:39). Le récit biblique de la création ne doit pas être considéré comme un mythe, une parabole ou une allégorie, mais comme un rapport historique, parce que:

  • Les faits biologiques, astronomiques et anthropologiques sont donnés sous forme didactique [l’enseignement].
  • Dans les dix commandements, Dieu base les six jours de travail et le jour de repos sur le même laps de temps que celui décrit dans le récit de la création (Exode 20:8–11).
  •  Dans le Nouveau Testament, Jésus fait référence à des faits de la création (par exemple Matthieu 19:4–5).
  • Nulle part dans la Bible il n’est indiqué que le récit de la création devrait être compris autrement qu’un rapport factuel.

La doctrine de l’évolution théiste sape cette simple lecture de la Bible, qui est celle attestée par Jésus, les prophètes et les apôtres. Les événements rapportés dans la Bible sont alors réduits à de l’imagerie mythique, et la vérité du message de la Bible est alors perdue.

Danger n° 4: Perdre le chemin pour aller à Dieu

La Bible décrit l’homme comme étant complètement pris au piège par le péché après la chute d’Adam (Romains 7:18–19). Seuls ceux qui se rendent compte qu’ils sont pécheurs et perdus chercheront le Sauveur qui “est venu chercher et sauver ce qui était perdu” (Luc 19:10).

Cependant, l’évolution ne reconnaît pas le péché dans le sens biblique, à savoir: rater la cible (dans notre relation avec Dieu). Le péché est rendu anodin, ce qui est exactement le contraire de ce que fait le Saint-Esprit: Il convainc le monde en ce qui concerne le péché. Si le péché est considéré comme un facteur inoffensif de l’évolution, on a alors perdu la clé pour trouver Dieu, ce qui ne sera pas résolu en ajoutant “Dieu” au scénario évolutif.

Danger n° 5: Saper la doctrine de l’incarnation de Dieu

L’incarnation de Dieu par son Fils Jésus-Christ est l’un des enseignements fondamentaux de la Bible. La Bible déclare que “La Parole a été faite chair et elle a habité parmi nous” (Jean 1:14), “Jésus-Christ… est devenu semblable aux hommes; et il a paru comme un vrai homme” (Philippiens 2:5–7).

L’idée de l’évolution sape le fondement de notre salut. L’évolutionniste Hoimar von Ditfurth évoque l’incompatibilité de l’incarnation de Jésus avec la pensée évolutionniste: “L’examen de l’évolution nous oblige inévitablement à un examen critique… des formulations chrétiennes. Cela concerne évidemment le concept central chrétien de ‘l’incarnation’ de Dieu… La manière absolue dont l’événement à Bethléem a jusqu’à présent été considéré dans la philosophie chrétienne, est contraire à l’identification de cet homme qui personnifie cet événement (= Jésus), avec l’homme ayant la nature de l’homo sapiens.”3

Danger n° 6: Mythologiser le fondement biblique de la rédemption par l’oeuvre de Jésus

La Bible enseigne que la chute du premier homme dans le péché était un événement réel et que cela a été la cause directe du péché dans le monde: “C’est pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu’ainsi la mort s’est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché…” (Romains 5:12).

L’évolution théiste ne reconnaît pas qu’Adam est le premier homme ni qu’il a été créé directement “à partir de la poussière de la terre” par Dieu (Genèse 2:7). La plupart des évolutionnistes théistes considèrent le récit de la création comme étant seulement un conte mythique, quoique possédant une certaine signification spirituelle. Cependant, le pécheur Adam et le Sauveur Jésus sont reliés entre eux dans la Bible: en Romains 5:16–18. Ainsi, toute conception théologique qui mythologise Adam sape le fondement biblique de l’oeuvre de rédemption de Jésus.

Danger n° 7: Perdre la chronologie biblique

La Bible nous fournit une échelle de temps pour l’histoire et cela sous-tend une bonne compréhension de la Bible. Cette échelle de temps inclut les éléments suivants :

  • L’échelle de temps ne peut être prolongée indéfiniment dans le passé ni dans le futur. Il y a un début bien défini dans Genèse 1:1, ainsi qu’un moment où le temps physique prendra fin (Matthieu 24:14).
  • La durée totale de l’oeuvre de création était de six jours (Exode 20:11).
  • L’âge de l’univers peut être estimé à partir des généalogies mentionnées dans la Bible (mais notez qu’il ne peut pas être calculé exactement). Il est de l’ordre de plusieurs milliers d’années, non pas de milliards d’années.
  • Galates 4:4 souligne l’événement le plus remarquable dans l’histoire du monde: “mais, lorsque les temps ont été accomplis, Dieu a envoyé son Fils”. Ceci est arrivé il y a près de 2000 ans.
  • Le retour du Christ dans la puissance et la gloire est le plus grand événement futur attendu.

Les partisans de l’évolution théiste (et de la création progressive) ne tiennent pas compte des mesures bibliques de temps données, mais préfèrent des échelles de temps évolutionnistes impliquant des milliards d’années passées et futures (pour lesquelles il n’y a pas de raisons physiques convaincantes). Cela peut conduire à deux erreurs:

Quelles sont les implications de l’évolution théiste? *

Les hypothèses ci-dessous sur l’évolution sont généralement applicables à l’évolution théiste:

  • L’évolution comme principe de base est tenue pour acquise.
  • On croit que l’évolution est un principe universel.
  • En ce qui concerne les lois scientifiques, il n’y a pas de différence entre l’origine de la terre et de la vie et leur développement ultérieur (principe de l’uniformité).
  • L’évolution est basée sur des processus qui permettent une progression de l’organisation du simple au complexe, de la non-vie à la vie, et des structures primitives à des formes de vie supérieures.
  • Les forces motrices de l’évolution sont: la mutation, la sélection, l’isolement et le mélange. Le hasard et la nécessité, les époques de longue durée, les changements écologiques et la mort sont des facteurs indispensables supplémentaires.
  • La durée du temps est prolongée à un point tel que l’on peut disposer d’autant de temps que l’on souhaite pour le processus de l’évolution.
  • Le présent est la clé du passé.
  • Il y a eu une transition en douceur de la non-vie à la vie.
  • L’évolution se poursuivra dans le lointain avenir.

En plus de ces hypothèses évolutives, trois croyances supplémentaires s’appliquent à l’évolution théiste:

  1. Dieu a utilisé l’évolution comme un moyen de créer.

  2. La Bible ne contient pas de thèses utilisables ou pertinentes pouvant être appliquées dans le cadre des connaissances actuelles de la science sur les origines.

  3. Les déclarations évolutionnistes ont priorité sur les déclarations bibliques. La Bible doit être réinterprétée quand et partout où il le faut lorsqu’elle contredit la vision évolutionniste du monde actuel.

* Cette section est adaptée du livre de Werner Gitt: Did God Use Evolution?, pages 13–16, 24.

  1. Les déclarations de la Bible ne sont pas toutes à prendre au sérieux.

  2. La vigilance concernant la seconde venue de Jésus peut être perdue.

Danger n° 8: Perdre des concepts touchant la création

Certains concepts essentiels liés à la création sont enseignés dans la Bible. Ceux-ci incluent les points suivants:

  • Dieu a créé la matière sans matière préalable.
  • Dieu a d’abord créé la terre, puis, au quatrième jour, il a ajouté la lune, le système solaire, notre galaxie locale et tous les autres systèmes d’étoiles. Cette séquence est en conflit avec toutes les idées de “l’évolution cosmique”, comme celle de la cosmologie du “big bang”.

L’évolutionnisme théiste rejette tous ces principes de création bibliques et les remplace par des notions évolutives, contredisant et s’opposant ainsi aux actes de création du Dieu tout-puissant.

Danger n° 9: Représenter faussement la réalité

La Bible porte le sceau de la vérité, et toutes ses déclarations font autorité, qu’elles portent sur des questions de foi et de salut, sur la vie quotidienne, ou sur des sujets d’importance scientifique.

Les évolutionnistes écartent tout cela du revers de la main, par exemple Richard Dawkins qui affirme: “Presque tous les peuples ont développé leur propre mythe de la création, et l’histoire de la Genèse n’est que celui adopté par une tribu particulière d’éleveurs du Moyen-Orient. Il n’a pas de statut plus spécial que la croyance d’une tribu particulière d’Afrique occidentale prétendant que le monde a été créé à partir des excréments de fourmis.”4

Si l’évolution est fausse, alors de nombreuses sciences ont adopté une fausse piste. Chaque fois que ces sciences se conforment aux conceptions évolutionnistes, elles déforment la réalité. À combien plus forte raison une théologie qui s’éloigne de ce que dit la Bible et qui accepte l’évolution!

Danger n° 10: Rater le but

Dans aucun autre livre historique, à part la Bible, trouvons-nous un aussi grand nombre de déclarations d’une aussi grande valeur au sujet de la raison d’être de l’homme. Par exemple :

  1. L’homme est dans le dessein créateur de Dieu (Genèse 1:27–28).
  2. L’homme est dans le dessein rédempteur de Dieu (Ésaïe 53:5).
  3. L’homme est le but de la mission du Fils de Dieu (1 Jean 4:9).
  4. Nous sommes le but de l’héritage de Dieu (Tite 3:7).
  5. Le ciel est notre destination (1 Pierre 1:4).

Cependant, la pensée même d’un dessein est anathème pour les évolutionnistes. “Les adaptations évolutionnistes ne suivent jamais un programme déterminé, elles ne peuvent donc pas être considérées comme étant téléonomiques.”5 Ainsi, un système de croyances tel que l’évolution théiste qui marie une finalité avec une non-intentionnalité est une contradiction dans les termes.

Conclusion

Les doctrines de la création et de l’évolution sont si totalement opposées que leur réconciliation est absolument impossible. Les évolutionnistes théistes tentent d’intégrer les deux doctrines, mais un tel syncrétisme vide le message de la Bible de toute signification. La conclusion est inévitable: Il n’y a pas d’arguments pour l’évolution théiste dans la Bible.

Références

  1. Cet article a été adapté du chapitre 8: “The Consequences of Theistic Evolution” du Prof. Dr Werner Gitt: Did God use Evolution?, Christliche Literatur-Verbreitung e.V., Postfach 110135, 33661 Bielefeld, Allemagne. Retourner au texte.
  2. E. Jantsch: Die Selbstorganisation des Universums München, 1979, p. 412. Retourner au texte.
  3. Hoimar von Ditfurth: Wir sind nur nicht von dieser Welt München, 1984, pp. 21–22. Retourner au texte.
  4. Richard Dawkins: The Blind Watchmaker, Penguin Books, London, 1986, p. 316. Retourner au texte.
  5. H. Penzlin: Das teleologie-Problem in der Biologie, Biologische Rundschau, 25 (1987), S.7–26, p. 19. Retourner au texte.

Articles en lien

Autres articles sur le même thème


If you were to read an article every day from this site it would take you 20 years to read them all. Such a wealth of information didn’t arise by chance. Please help us to keep on keeping on. Support this site

Comments closed
Article closed for commenting.
Available only from day of publication.
Copied to clipboard
11435
Product added to cart.
Click store to checkout.
In your shopping cart

Remove All Products in Cart
Go to store and Checkout
Go to store
Total price does not include shipping costs. Prices subject to change in accordance with your country’s store.