Also Available in:

Par création ou par évolution ?

D'où venons-nous ? Trouvez votre réponse à la question vitale du débat création-vs-évolution

Biston betularia
La phalène du bouleau (Biston betularia, variétés claire et sombre) est souvent montée en épingle en tant que preuve de l'évolution, alors qu'elle n'en est pas une.1 Des variations mineures au sein d'une espèce de phalène n'expliquent pas l'origine de celle-ci, ni (par exemple) comment un ver peut se changer en poisson.2
Photos par Olaf Leillinger, wikipedia.org

par
traduit par Narindra Ramanankasaina

Published: 25 June 2013 (GMT+10)

Êtes-vous apparu par création ou par évolution ?

Depuis que Charles Darwin a publié pour la première fois son livre « De l'origine des espèces » en 1859, l'idée que tout a simplement évolué de son propre chef pendant des millions et des milliards d'années en est venue à dominer nos médias publics et nos institutions éducatives. On parle souvent de la théorie de l'évolution comme d'un « fait ».

Ainsi, beaucoup sont surpris qu'un nombre croissant de voix s'élève contre l'evolution. Ces voix disent que nous ne sommes pas apparus par évolution, mais par création. La surprise est encore plus grande de découvrir que plusieurs de ces voix sont celles d'éminents scientifiques appartenant à divers domaines. Non seulement ils signalent les failles de la théorie de l'évolution, mais ils montrent aussi que les preuves qui nous entourent coïncident avec le récit que fait la Bible du passé, pas avec l'évolution.

Quelles sont ces preuves de la création que ces scientifiques signalent ? Il y en a des tas. En voici juste un avant-goût.

La conception des êtres vivants

Si nous regardons ne serait-ce qu'un seul aspect de nos corps, comme la dextérité de notre main, notre poignet et nos doigts, il nous révèle qu'il y a concept, et, partant, Concepteur. Les ingénieurs robotiques en sont encore à se casser la tête pour copier cette dextérité !3 Et nos mouvements sont contrôlés par notre cerveau – ce n'est pas un mince exploit ! L'immense complexité du cerveau humain, sa créativité et sa puissance de raisonnement abstrait, avec des capacités largement au-delà des exigences de la survie pure et dure, sont sans doute les preuves les plus évidentes d'une Création intelligente.4

Au moment où Charles Darwin a publié « De l'origine des espèces », la cellule était considérée comme un simple « amas de protoplasme » – un élément constitutif basique de la vie. Mais avec le développement d'une technologie nous permettant d'étudier les êtres vivants au niveau moléculaire, on réalise maintenant qu'une simple cellule est énormément complexe. Et on continue à faire des découvertes ébahissantes sur la complexité jusqu'ici insoupçonnée de la cellule. Par exemple, la cellule a un « standard téléphonique » pour coordonner la multiplicité des évènements biochimiques qui se produisent à l'intérieur.5

Et il y a beaucoup plus encore ! Par exemple, il est hilarant, aujourd'hui, avec le recul, de considérer la prédiction d'un scientifique (J.B.S. Haldane) qui croyait qu'à cause de l'évolution, personne ne trouverait de roue dans la nature.6 Il avait tort, comme ce clip vidéo (qui dure 1 minute et 26 secondes) du plus petit moteur rotatif du monde, une incroyable enzyme appelée ATP synthase, présente dans tous les êtres vivants, le montre :7

Et il y a aussi des moteurs linéaires, dont la protéine nommée kinésine qui « marche » en transportant des composants essentiels là où ils sont requis dans la cellule, comme cette vidéo (d'une durée d'1 minute et 11 secondes) le montre :8

Remarquez que chaque « pas » que fait la kinésine coûte une molécule d'ATP pour l'énergie – par exemple, l'ATP produite par le moteur rotatif de l'ATP synthase dans le clip vidéo précédent. La cellule eukaryotique a besoin de la présence de ces deux moteurs hautement complexes à la fois, et qu'ils soient entièrements fonctionnels – et de bien plus encore avec ça. Pas étonnant que le Psalmiste ait écrit :

Je Te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes œuvres sont admirables, et mon âme le reconnaît bien. (Psaume 139:14)

… et que l'Apôtre Paul ait dit :

En effet, les perfections invisibles de Dieu, Sa puissance éternelle et Sa divinité, se voient comme à l'oeil, depuis la création du monde, quand on les considère dans Ses ouvrages. Ils sont donc inexcusables (Romains 1:20)

Effectivement, ils sont inexcusables ! Surtout sachant que la science moderne continue à révéler la complexité irréductible dans la biochimie du vivant. Ce clip vidéo (durant 2 minutes et 16 secondes) en démontre de manière spectaculaire un aspect essentiel :9

Remarquez que ce système entier (l'ADN, l'ARN et une machinerie enzymatique entièrement fonctionnelle) doit être présent dans toute cellule vivante. Pour avoir des enzymes, on a besoin d'ARN, pour avoir de l'ARN, on a besoin d'ADN, et pour avoir de l'ADN, on a besoin d'enzymes… vous voyez le genre ? Personne n'a la moindre idée de la manière dont un ensemble de machines aussi sophistiqué a bien pu se créer tout seul sans conception intelligente. Cela a nécessairement été conçu par une super-intelligence. C'est une des caractéristiques du Créateur de toutes choses décrit dans la Bible : Il est omniscient, c.-à-d. qu'Il sait tout.

Qu'est-ce que Charles Darwin aurait fait de toute cette nouvelle information dont nous disposons aujourd'hui ? Même de son vivant, la vue d'une plume de paon suffisait à le rendre malade (!), comme le raconte ce clip vidéo d'une minute :10

En fait, nous reconnaissons intuitivement la conception quand nous la voyons, comme nous le savons tous par expérience.11,12

Une dégradation génétique trop rapide

Mauvaise nouvelle, les amis. Nous accumulons les erreurs de copie (les mutations) dans nos gènes à une vitesse d'approximativement 60 à 100 par personne par génération. Voici un clip (dont la durée est de 2 minutes et 29 secondes) extrait d'une présentation de ce thème par le généticien internationalement reconnu Dr John Sanford (un des nombreux scientifiques titulaires d'un doctorat qui croient en la Bible)13, inventeur du canon à ADN :14

Nous nous dégradons si vite que les généticiens se demandent pourquoi nous ne nous sommes pas éteints 100 fois ! Mais s'ils sont éberlués, c'est parce qu'ils font l'erreur de croire que le monde est plus vieux que les quelque 6 000 ans que la Bible indique.

De même, beaucoup croient à tort que les mutations sont le « moteur » de l'évolution, c.-à-d. qu'elles peuvent produire le genre de transformations « ascendantes » nécessaires pour valider l'idée de la méga-évolution (c.-à-d. une suite de modifications progressives du microbe vers l'humain). Mais la vérité est très différente. Dans le clip vidéo suivant15 (durée : 1 minute et 52 secondes), la réponse du « champion » de l'évolution en Occident, le biologiste Richard Dawkins, invité à répondre à cette question, est très révélatrice :16

Notez bien que le temps, loin d'être le « héros » de l'évolution,17 rend en réalité les choses bien pires pour la théorie de l'évolution. Voici deux articles faciles à lire :

Le temps n’est pas un ami de l’évolution
Le train de l’évolution s’en vient (ou plutôt s’en va… dans la mauvaise direction)

Incidemment, tant que nous sommes sur le sujet de la génétique, dans ce clip vidéo18 (d'une minute et 5 secondes de temps), le Dr Jonathan Sarfati de CMI explique pourquoi la similitude de notre ADN avec celui des singes indique un concepteur commun et non pas une évolution :19

Le « registre » fossile

Plutôt que de représenter des millions d'années d'évolution et d'extinction, le « registre » fossile est en réalité mieux interprété en tant qu'héritage du Déluge mondial (Genèse 6–9) et des évènements qui ont suivi. Cette vidéo d'une minute souligne le défi que la stase et les « fossiles vivants » représentent pour la théorie de l'évolution, alors que ces caractéristiques observées concordent fort bien avec ce que dit la Bible :20

Et il y a quantité de preuves d'un ensevelissement rapide, ce qui est précisément ce à quoi on pourrait s'attendre venant d'un Déluge mondial d'une violence catastrophique comme celui décrit dans la Bible. Par exemple, cette vidéo d'une minute montre que certains fossiles sont enterrés à travers des couches sédimentaires multiples :21

Le modèle d'une érosion mondiale catastrophique, du mouvement et de l'ensevelissement dans un cataclysme hydraulique est clairement évident pour ceux qui ont des yeux pour voir.22

ape to man

Au fait, la croyance répandue que le registre fossile « prouve » que les humains ont évolué à partir des singes est tristement mal placée. Un des paléoanthropologues les plus éminents du monde, le Professeur Bernard Wood, souligne sans détour la tromperie qu'il y a à dépeindre des images d'une transition du singe vers l'homme (comme celle affichée à droite) comme suit :

“Il y a une image d'Épinal de l'évolution qu'on retrouve un peu partout, du dos des paquets de céréales aux publicités pour équipement scientifique de prix. À gauche de l'image, il y a un singe – trapu, une mâchoire proéminente, appuyés sur les jointures de ses doigts. À droite, un homme – gracieux, le front haut, marchant à grands pas avec détermination vers le futur. Entre eux, une succession d'images qui deviennent toujours plus semblables à des humains, à mesure que les épaules se redressent, que le torse s'amincit, que les bras rétrécissent, que les jambes s'allongent, que le crâne prend du volume et que le menton rapetisse. Notre progression du singe vers l'homme semble si régulière, si ordonnée. C'est une image si subjuguante que même les experts rechignent à la laisser tomber. Mais c'est une illusion.23

Une illusion ! Et le Professeur Wood a aussi dit subséquemment :

“L'origine de notre propre genre reste incertaine de manière frustrante.”24

Mais on pourrait raisonnablement demander : “N'y a-t-il pas eu des tas de découvertes de fossiles transitionnels d'hommes-singes, depuis que Darwin a écrit « De l'origine des espèces » ?” Le clip vidéo suivant (durée : 45 secondes) donne un exemple de ce qui leur est arrivé, depuis qu'ils ont été initialement proclamés « formes transitionnelles »:25,26,27

Les dinosaures

Photos par Philip Bell (gauche) et Mark Harwood (droite).behemoths
La tombe de l'évêque Bell, qui date de six siècles, à la cathédrale de Carlisle, RU, a des gravures sur cuivre de ce qui semble être des dinosaures sauropodes. Ils semblent être en train de se battre avec leurs cous (un comportement typique aussi des girafes) ou peut-être de faire une parade amoureuse, comportement tout aussi courant dans le règne animal. Qui que fusse la personne qui les a gravés il y a tant de siècles de cela, elle n'a sûrement pas copié l'Encyclopædia Brittanica !28 C'étaient plutôt les gens de cette époque qui savaient ce à quoi ressemblaient de tels dinosaures car ces créatures étaient vivantes à l'époque, et étaient aussi familières aux gens que les autres créatures gravées sur la tombe de l'évêque Bell, par exemple des poissons, des chiens, des cochons et des oiseaux.

Il y a des tas de preuves que les dinosaures ont vécu avec les gens après le Déluge (par exemple à la cathédrale de Carlisle, voir ci-dessus).29 Et d'un ensevelissement rapide des dinosaures durant le Déluge.30 Et de globules rouges et d'hémoglobine dans des restes de dinosaures, indiquant que les idées d'extinctions datant de millions d'années sont sûrement fausses, mais coïncidant fort bien avec la chronologie biblique, comme la vidéo suivante (durée : 43 secondes) le montre :31

Vous pouvez avoir une idée de l'ébahissement des scientifiques impliqués dans la découverte en regardant la vidéo d'une minute suivante :

En fait, suite à la découverte de ces globules rouges et cette hémoglobine dans les années 199032, des découvertes encore plus spectaculaires ont compris :

  • En 2005, des ligaments flexibles et des vaisseaux sanguins.33

  • En 2009, de l'élastine et de la laminine, des protéines fragiles, et une confirmation additionnelle de la présence de collagène (une importante protéine dans l'os). Les preuves des protéines s'accumulent inéluctablement en défaveur de l'idée d'un Univers vieux, et la découverte d'ostéocalcine dans un os de dinosaure est venue s'y ajouter en 2003. Si les fossiles de dinosaures étaient vraiment âgés de plusieurs millions d'années comme on le prétend, aucune de ces protéines n'aurait dû être présente.34

  • En 2012, ce sont des cellules des os (ostéocytes), de l'actine et de la tubuline (des protéines), et même de l'ADN ! Avec les taux de décomposition mesurés, ces protéines, et l'ADN en particulier, ne peuvent pas avoir duré les 65 millions d'années présumées depuis l'extinction des dinosaures. C'est un soutien spectaculaire en faveur de la chronologie biblique, avec son âge de la Terre maximal de 6 000 ans.35

  • En 2012, du carbone 14 dans des os de dinosaures. Mais le carbone 14 se dégrade si rapidement que même si les restes n'étaient âgés que de 100 000 ans, on ne devrait pas pouvoir en détecter !36

Et remarquez la manière dont plusieurs dinosaures ont été fossilisés dans la posture des « affres de la mort », ce qui indique une mort par noyade, comme cette vidéo d'une minute le montre :37,38

fossil-fish
Cette photo, qui prête à réflexion, de la p. 105 de The Young Earth témoigne d'un ensevelissement rapide lors du Déluge. Ce poisson a été recouvert si rapidement qu'il n'a même pas eu le temps d'avaler complètement son repas ! (Aucune place pour des millions d'années.) Et ce ne sont pas juste des vertébrés qui sont préservés de manière aussi exquise, contrairement aux idées trompeuses de fossilisation lente et graduelle enseignées dans les manuels. Actuellement, des centaines de fossiles de méduses ont été découverts, magnifiquement préservés, ainsi, la prédiction que Charles Darwin a faite dans « De l'origine des espèces » qu'on ne retrouverait jamais de fossiles de méduses s'est avérée entièrement fausse.39 Les preuves fossiles disponibles mondialement, même dans les plus hautes chaînes de montagnes, proclament la véracité du Déluge noachique.40
La découverte de vaisseaux sanguins flexibles, de globules rouges et de protéines dans un os de dinosaure coïncide avec un âge en milliers d'années pour les fossiles, et pas les plus de 65 millions d'années soutenus par les paléontologues. Pour plus d'informations, voir « Dino soft tissue find–a stunning rebuttal of ‘millions of years’ » (en anglais)
Extrait d'os de Tyrannosaurus rex : Vaisseaux sanguins flexibles (gauche) et ce qui ressemble à des globules rouges dans les vaisseaux sanguins (droite) ! La découverte de vaisseaux sanguins flexibles, de globules rouges et de protéines dans un os de dinosaure coïncide avec un âge en milliers d'années pour les fossiles, et pas les plus de 65 millions d'années soutenus par les paléontologues. Malheureusement, quand on trouve ce genre de preuve, les chercheurs ont tendance à ne pas avoir confiance en leurs propres yeux – au lieu de remettre en question leur paradigme des millions d'années, ils mettent souvent en doute leurs propres preuves ! Par exemple, la chercheuse Dr Mary Schweitzer a eu ces mots célèbres quand elle s'est remémorée : “C'était exactement comme de regarder une tranche d'os d'aujourd'hui. Mais, bien entendu, je ne pouvais pas le croire. J'ai dit au laborantin : « Les os, après tout, ont 65 millions d'années. Comment des cellules sanguines peuvent-elles survivre aussi longtemps ? »”41
Images : Dr Mary Schweitzer, Science 307(5717):1952, 25 mars 2005.
(matériel supplémentaire)

Les étoiles et les planètes

Il y a plein de faits sur notre Univers qui défient toute explication naturaliste, mais proclament au contraire la vérité de Psaume 19:1 : « Les cieux racontent la gloire de Dieu, et l'étendue manifeste l'œuvre de ses mains. » Par exemple, le mouvement rétrograde de certaines planètes de notre système solaire,42 et la structuration évidente dans l'Univers.43,44

Des tas d'autres faits au sujet du firmament étoilé coïncident avec la chronologie de la Création dans la Bible. Par exemple, les supernovæ démontrent par leur présence que l'idée nébuleuse d'un Univers âgé de millions d'années est une baliverne, et qu'au contraire, elles correspondent fort bien à un âge de 6 000 ans pour l'Univers, comme ce clip vidéo (durée : 45 secondes) l'explique :45,46

Image en fausses couleurs de geysers éjectant de la vapeur d'eau loin dans l'espace
Image en fausses couleurs des geysers d'Encelade, la lune de Saturne, éjectant de la vapeur d'eau loin dans l'espace. Ceci, et d'autres preuves d'une activité géologique « surprenante » retransmise par Cassini, la sonde spatiale de la NASA, soulignent le fait que notre système solaire ne peut décemment pas être âgé de milliards d'années – mais correspondent au contraire à la Création récente que présente la Bible.47
Credit: NASA / JPL / Space Science Institute
L'appendice
Si l'appendice peut être ôté de notre corps, est-ce que ça veut dire que c'est un « vestige » de l'évolution ? Absolument pas !48,49
Crédits : Wikimedia commons/ U.S. Navy : 2e classe Eric C. Tretter, spécialiste de la communication de masse

Conclusion : Nous sommes apparus par création, et pas par évolution !

Vu tout ce qui précède, certains lecteurs pourraient se demander : « Pourquoi si peu de gens réalisent-ils qu'il y a toutes ces preuves de la Création biblique et du Déluge ? » Un des facteurs à prendre en compte est que beaucoup de gens ne réalisent pas la différence entre la science expérimentale, qui repose sur des observations de témoins (ce qui se trouve correspondre à l'injonction de la Bible de « régler toute affaire sur la déclaration de deux ou trois témoins » –  2 Corinthiens 13:1), et les allégations d'une évolution dans le passé, dont ce n'est pas le cas. Ce clip vidéo (durée : 1 minute et 6 secondes) explique que le débat création-évolution concerne l'Histoire, qui ne peut être observée, répétée ou testée :50

Alors, l'intérêt de tout cela n'est pas juste académique, mais a des ramifications pour le futur de tous. Nous avons vu que les preuves corroborent fortement la véracité du récit historique de la Bible sur la Création et le Déluge. Ce clip vidéo51 (qui dure 45 secondes) explique que Jésus-Christ – notre Créateur, Seigneur et Sauveur – a parlé de ce Déluge, dans le contexte du jugement à venir…

Ainsi, les preuves scientifiques nous amènent au fait que nous sommes apparus par création, non pas par évolution. Les êtres vivants corroborent l'idée de la conception. La géologie confirme le Déluge biblique. Les généticiens nous révèlent que notre monde se dégrade, et a besoin d'être renouvelé. La bonne nouvelle est que c'est précisément ce que le Créateur fera un jour. Chacun de nous compte pour Lui et Il a un plan pour nos vies.

“Car Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.”52
(Jean 3:16)

Références

  1. Voir : The moth files, Creation 25(1):14–15, décembre 2002. Revenir au texte.
  2. Pour les lecteurs qui voudraient creuser encore plus profond, voir les nombreux articles accessibles depuis Q&A: Natural selection. Revenir au texte.
  3. Catchpoole, D., Fingertip control, Creation 31(2):31, 2009. Revenir au texte.
  4. Paturi, J., The human body: God’s masterpiece, Creation 2(4):54, 1998. Revenir au texte.
  5. Cell ‘switchboard’, Creation 25(1):7, 2003. Revenir au texte.
  6. Sarfati, J., Design in living organisms (motors: ATP synthase), Journal of Creation 12(1):3–5, 1998. Revenir au texte.
  7. youtu.be/W3KxU63gcF4. Revenir au texte.
  8. youtu.be/kOeJwQ0OXc4. Revenir au texte.
  9. youtu.be/LY0hZLDOb00. Revenir au texte.
  10. youtu.be/VErKLM7HWyg. Revenir au texte.
  11. Catchpoole, D., Letter to an atheist: A birdbox and a tree, 23 mai 2003. Revenir au texte.
  12. Pour les lecteurs qui seraient intéressés par une flopée d'autres articles sur la manière dont la nature indique indéniablement un Concepteur, voir : Q&A: Design features. Revenir au texte.
  13. Pour en savoir plus, voir : Scientists alive today who accept the biblical account of creation. Revenir au texte.
  14. youtu.be/FYbpKMFJFCw. Revenir au texte.
  15. youtu.be/YddmGJofbL0. Revenir au texte.
  16. Si vous deviez tomber sur certains des nombreux pyrrhoniens qui ont tenté de remettre en question la véracité du clip ci-dessus, vous pouvez leur montrer qu'ils ont tort avec cette analyse de la timeline de la vidéo : Was Dawkins stumped? Frog to a Prince critics refuted again. Revenir au texte.
  17. Catchpoole, D., Time is the hero, Creation 34(3):6, 2012. Revenir au texte.
  18. youtu.be/OzmOu1YdFkg. Revenir au texte.
  19. Et voici une flopée d'autres articles, pour les lecteurs désireux de creuser un peu plus ce thème, qui montre clairement que les preuves génétiques corroborent la vérité de la Création biblique : Q&A: Mutations. Revenir au texte.
  20. youtu.be/fw3yrcdNhbM. Revenir au texte.
  21. youtu.be/hqUtY23L4iQ. Revenir au texte.
  22. Comme l'expliquent ces articles faciles à lire:
    Do rivers erode through mountains?–Water gaps are strong evidence for the Genesis Flood
    Noah’s long-distance travelers–Quartzite boulders speak powerfully of the global Flood
    It’s plain to see
    Seeing the pattern
    Revenir au texte.
  23. Wood, B., “Who are we?” New Scientist 176(2366):44–47, 26 October 2002. Revenir au texte.
  24. Wood, B., Did early Homo migrate “out of” or “in to” Africa?, Proceedings of the National Academy of Sciences USA, 2011 ; prépublié le 15 juin 2011, doi:10.1073/pnas.1107724108. Revenir au texte.
  25. youtu.be/BVLkkWlEFsw (en anglais). Revenir au texte.
  26. Pour les lecteurs qui voudraient explorer plus avant la question entière des prétendus « hommes-singes », voir les nombreux articles accessibles depuis : Q&A: Anthropology and Ape-men. Revenir au texte.
  27. Pour les lecteurs qui souhaitent creuser encore plus profondément dans le registre fossile [Le jeu de mots est inopiné ! – Éd.], il y a une pléthore d'autres articles accessible depuis : Q&A: Geology and Q&A: Fossils. Revenir au texte.
  28. Voir : Bishop Bell’s brass behemoths! Revenir au texte.
  29. Voir aussi : Catchpoole, D., Angkor saw a stegosaur?, Creation 29(4):56, 2007. Revenir au texte.
  30. Walker, T., Dinosaur herd buried in Noah’s Flood in Inner Mongolia, China, 14 avril 2009. Revenir au texte.
  31. youtu.be/1zNDpVE2dM4. Revenir au texte.
  32. Pour plus de détails sur cette découverte, voir : Rapport sensationnel sur le sang de dinosaures. Revenir au texte.
  33. Voir : Still soft and stretchy: Dinosaur soft-tissue find—a stunning rebuttal of ‘millions of years’. Revenir au texte.
  34. Voir : Dinosaur soft tissue and protein—even more confirmation! Revenir au texte.
  35. Voir : DNA and bone cells found in dinosaur bone. Revenir au texte.
  36. Voir : Radiocarbon in dino bones—International conference censored. Revenir au texte.
  37. youtu.be/2iUpKepDuJc. Revenir au texte.
  38. Vous en voulez encore ? Il y a encore un monceau de lecture accessible depuis : Q&A: Dinosaurs. Revenir au texte.
  39. Voir : Hundreds of jellyfish fossils! Revenir au texte.
  40. Pour les lecteurs que poursuivre avec nos nombreux articles sur ce cataclysme hydraulique intéresserait, voir : Q&A: Noah’s Flood. Revenir au texte.
  41. Pour en savoir plus, voir : Still soft and stretchy: Dinosaur soft tissue find—a stunning rebuttal of ‘millions of years’. Revenir au texte.
  42. Sarfati, J., Venus: cauldron of fire, Creation 23(3):30–34, 2001. Revenir au texte.
  43. Rigg, A., Galaxy games: grown-up galaxies in a young universe prompt rethink of big bang ideas, Creation 27(1):18–21, 2004. Revenir au texte.
  44. Voici trois articles faciles à lire avec d'autres preuves corroborant le récit biblique de nos origines :
    Young Saturn
    In the middle of the action
    Preuves astronomiques de la (plus) jeunesse de la terre et de l’univers
    Revenir au texte.
  45. youtu.be/LBfrDjn5YiU. Revenir au texte.
  46. Pour ceux qui veulent explorer plus avant, il y a plein de lecture accessible depuis : Q&A: Astronomy and Astrophysics. Revenir au texte.
  47. Pour plus d'informations, voir : Enceladus: Saturn’s sprightly moon looks young. Revenir au texte.
  48. Voir : Appendix shrieks creation (at least 18 times!) Revenir au texte.
  49. Les lecteurs qui veulent explorer ce thème plus avant peuvent accéder à une grande quantité d'articles intéressants ici : Q&A: ‘Vestigial’ organs. Revenir au texte.
  50. youtu.be/5UM1Hn425Gc. Revenir au texte.
  51. youtu.be/VdYH-qZXQFQ. Revenir au texte.
  52. Pour plus d'explications, voir : Good News! Revenir au texte.

Helpful Resources

Refuting Evolution
by Jonathan Sarfati
From
US $10.00
Dire Dragons
by Vance Nelson
US $30.00
Hard cover